Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

vendredi 6 juin 2014

Hommage en blanc au D-Day

C'est un jour à la fois festif et émouvant aujourd'hui en Normandie. Je vis presque en direct la commémoration du débarquement.

Des hélicoptères tourbillonnent au dessus du jardin. Des drapeaux américains et britanniques flottent aux fenêtres. Des véhicules militaires de toutes nationalités paradent dans les rues. Et les écoliers sont habillés de blanc, symbole de paix.

C'est donc tout naturellement que j'ai choisi cette couleur pour illustrer ce nouvel article et rendre hommage à nos libérateurs.

Mme Plantier, toute de blanc vêtue mais avec des petits boutons roses avant l'épanouissement.
Un magnifique rosier alba aux roses abondantes et parfumées.



De la même famille, rosa alba suaveolens, rosier à fleurs blanches semi-doubles
Un grand classique parmi les roses anciennes, Mme Hardy, un rosier de DamasUne merveille au blanc immaculé que l'on reconnait facilement à son petit coeur vert dans un tourbillon de pétales.
Et pour finir, Pompon blanc parfait, un autre rosier alba dont les petites corolles rondes semblent poser en équilibre sur les rameaux. Une splendide variété également mais moins touffue que ses cousines.




10 commentaires:

  1. un gros coup de coeur pour Mme Plantier qui vient de rejoindre ma liste d'envies !!!
    bon week end :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est un must ! Et tu remarqueras que la pluie normande n'abîme même pas ses fleurs. Un critère de solidité !
      Bon week-end.

      Supprimer
  2. Mais qu'elles sont belles.
    Chouette idée de chronique.
    Cette 'Mme Hardy' me fait tournoyer ... j'adore
    Bises

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, je découvre votre blog si instructif; je cherchais justement des rosiers blancs: Mme Plantier m'a été droit au coeur et en plus il fleurit à l'ombre, qualité appréciable pour mon jardin, il ne me reste plus qu'à trouver à le faire greffer sur canina ou laxa;
    J'ai vu dans votre article précédent que pour Jacques Cartier, il fallait enlever les roses fanées tout de suite pour qu'il refleurisse, je comprend pourquoi il n'y avait qu'une floraison; les années pluvieuses, certains boutons ne s'ouvrent pas ; celà se produit il également chez vous ?Bonne semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Maryse,
      oui, c'est vrai, la pluie empêche les boutons de s'ouvrir. Et certains même pourrissent. Il faut surveiller le flétrissement des pétales extérieurs et ne pas hésiter à sacrifier les boutons abîmés.
      A bientôt.

      Supprimer
  4. Passionnée de roses je découvre seulement ce blog ...
    Merveilleux reportage .
    Bisous à la Normandie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue Maryse,
      mon grand plaisir, c'est de faire des recherches historiques et de rédiger des notices sur les roses anciennes et les roseraies. Ravie que cet article t'intéresse !
      A bientôt.

      Supprimer
  5. Le blanc est toujours magique !
    Moi je craque pour le beau pompon..... avec le revers très légèrement rosé.

    RépondreSupprimer
  6. Oh ce que c'est chouette !
    Je vais essayer de bloquer la date pour l'année prochaine, j'aimerai arpenter les chemins de ce beau village.
    Belle semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oups ce com' était pour la visite du village du post suivant ;-)

      Supprimer