Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

dimanche 17 avril 2016

Fifi sur la volière

rosier liane, découvert par Philippe Viton, en Normandie.
Vous connaissez à présent mon goût pour les rosiers ayant une histoire et particulièrement pour les rosiers oubliés, redécouverts dans de vieux jardins abandonnés. Ce rosier n'est pas a priori un rosier ancien mais son histoire est malgré tout très attachante.

Il y a 28 ans, le pépiniériste breton Philippe Viton (amateur de rosiers alba et botaniques) a découvert ce gracieux bijou, au pied d'une volière, dans l'Orne. Il portait quelques rameaux avec un feuillage petit et fin et des fleurs en pompons blanc rosé, naissant en bouquets.
La propriétaire du jardin lui assura ne jamais avoir planté ce rosier. Mais qui était donc ce joli grimpant aux branches souples ? 
L'heureux rosiériste décida de le multiplier dans sa pépinière, de l'observer au fil des années et d'essayer de l'identifier. Il en distribua des greffons à ses confrères rosiéristes et à des amateurs éclairés. Mais le "Grimpant sur la volière" restait toujours aussi mystérieux...
Après toutes ces années, personne n'ayant réussi à l'identifier, Fifi sur la volière fut finalement baptisé lors des Journées de la Rose de Chaalis, en 2012. Avec un nom de baptême, clin d’œil à son découvreur et à son lieu de naissance. 
Ce vigoureux grimpant qui peut atteindre 4 mètres de hauteur, à défaut de partir à l'assaut d'une volière, saura élégamment orner une pergola de ses grappes parfumées. Sa floraison est plus tardive que celle des autres rosiers. Elle débute en juillet mais se prolonge tard en saison.   


Roses d'antan
Sylvie et Philippe Viton
9 route de Kermunut
22200 GRACES-GUINGAMP
Pour en savoir plus :


9 commentaires:

  1. Coucou Alix, qu'il est adorable avec son petit air de Blush Noisette version extra haute, je connais Philippe Viton et ne savais pas qu'il était de Normandie, commercialise t-il toujours ce liane ? Parce que Roses d'Antan se trouve à 1h15 de la maison ! Mais j'ai déjà perdu des anciens de chez eux retournés aux pieds greffes et selon une autre rosiériste cela viendrait de leur porte-greffe à moins qu'ils en aient changé depuis ! Un grand merci pour cette adorable histoire. Beau dimanche Alix

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le rosier qui est normand, pas le pépiniériste ! ! Je crois que Philippe Viton vient de la région parisienne.
      Fifi sur la volière est commercialisé par les roses André Eve.
      Bises

      Supprimer
  2. Un rosier superbe que j'avais repéré chez A Eve !
    Bonne soirée Alix

    RépondreSupprimer
  3. Un nom de rosier tout à fait charmant qui relate parfaitement son histoire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce magnifique petit grimpant (pour moi un rosier liane dépasse les 10 m) se trouve aussi en Normandie sous le nom 'Souvenir d'Angélique' et répertorié sous ce nom depuis des années à l'Europa Rosarium de Sangerhausen. Ces deux noms : un mystère !
      Je le conduis en pleureur greffé en haute tige, ses tiges fines retombent naturellement jusqu'au sol. Magnifique.
      Daniel

      Supprimer
    2. bonjour Daniel et merci pour cette information de taille.
      Je vais de ce pas faire des recherches sur cette autre appellation.

      Supprimer
  4. J'avais effectivement lu son histoire racontée par André Eve et il m'a toujours fait rêvé.D'autant plus, comme tu dis , qu'il est tardif.Ce qui est rare pour un liane.Rien que son nom est attirant et je ne dis pas qu'un jour!!!!! Bises Alix et belle semaine.

    RépondreSupprimer
  5. Ce rosier je l'avais repéré il y a longtemps sur le catalogue de monsieur Eve ... il me fait littéralement rêver et son nom très poétique n'enlève rien à son charme, bien au contraire !!!! j'ai d'ailleurs le projet de l'implanter au jardin pour qu'il recouvre le futur poulailler lorsque monsieur jard' ain se décidera enfin à se lancer dans le projet ... bon alors évidemment, ça le ferait moins de l'appeler Nini sur le poulailler donc il gardera son beau nom de fifi sur la volière !!! merci Alix, car dès à présent je vais à nouveau "tanner" le bricoleur de la maison pour pouvoir peut être planter ce beau spécimen à l'automne!!!!! bisesssss

    RépondreSupprimer
  6. Merci de faire connaître l'histoire de ce bien joli rosier. Je ne saurais où le mettre si je l'avais, je me conterai donc de l'admirer chez toi et Marie.
    Bises, à bientôt

    RépondreSupprimer