Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

dimanche 31 janvier 2016

Winchester Cathedral

Hybride moderne, mutation du rosier Mary Rose, sélectionnée en 1988 par David Austin.
Il fait partie des rosiers anglais qui se plaisent bien dans mon jardin et c'est d'ailleurs le premier que j'ai planté de cette série.


Ses boutons léchés de rose s'épanouissent en grandes rosettes d'un blanc immaculé. Ils me font penser à de gros choux à la crème Chantilly ou à de belles boules de neige. C'est un rosier que j’aime beaucoup. 
Winchester Cathedral


Sa floraison est généreuse en mai-juin et il remonte bien à l'automne. En plus, sa résistance à la pluie est parfaite. 
Il porte des rameaux droits et de nombreux petits aiguillons qui rappellent les rosiers anciens Portland. A leur image, les fleurs bien pleines éclosent à plusieurs sur de courtes tiges nimbées de feuillage. 

 
Dans mon ancien jardin, Winchester Cathedral était planté dans le carré consacré aux rosiers galliques. Comme sa floraison est remontante, le massif ne paraissait pas dénudé en septembre. Il éclairait bien ce fond du jardin, accompagné de plantes aromatiques en bordure (serpolet, thym, menthe panachée, sarriette...).



Plein de surprises, ce rosier peut produire une branche isolée portant des fleurs bicolores (blanc/rose) ou toutes roses comme la variété originelle Mary Rose. Le buisson mute à son tour et ses fleurs changent de couleur. Je ne l'ai personnellement jamais constaté sur mon pied cultivé mais cela peut arriver, comme le montre cette image allemande :  
(photo de Marion aus Ostfriesland)

Winchester Cathedral a vraiment l'apparence d'un rosier ancien avec son feuillage mat un peu gaufré. C'est un digne descendant du superbe rosier gallique Duchesse de Montebello et je trouve qu'il en a repris toute la beauté, la remontance en prime. Il ne lui manque finalement que le parfum.
Kievgarden



6 commentaires:

  1. Tu prêches une convaincue ! c'est un rosier que j'aime beaucoup et qui me fait souvent la surprise de se parer de rose par endroit ... une petite merveille que j'ai à nouveau hâte de retrouver !!! je t'embrasse, fais de beaux rêves Alix :)

    RépondreSupprimer
  2. Il me tente beaucoup, mais je préfèrerais quand même qu'il reste blanc. Alors pour le moment j'attends. Beau week-end Alix.

    RépondreSupprimer
  3. Il est magnifique et il est arrivé dans mon jardin aujourd'hui! j'ai craqué en le voyant en jardinerie (ses fleurs si délicates et son doux parfum ont eu raison de moi!...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien fait. Je pensais l'avoir racheté et malheureusement j'ai été encore victime d'une erreur de livraison. La pépinière Willemse m'a envoyé "Louise Odier" à la place.
      Excellent rosier aussi que j'ai maintenant en 3 exemplaires !

      Supprimer
    2. J'ai aussi "Louise Odier" planté en février il me fait enfin cinq boutons que j'ai hâte de voir éclore...c'est pénible ces problèmes d'étiquetage comme mon "jacques cartier" qui est ,je pense, "Yolande d'aragon" et mon "Rose de Rescht" qui est un rosier inconnu à GROSSE fleur rouge foncé!

      Supprimer
    3. Décidément, c'est la série des surprises. Parfois elles ne sont pas si mauvaises et on tombe sur des rosiers que l'on n'aurait pas pensé acheter.

      Supprimer