Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

jeudi 20 novembre 2014

Merveille de Lyon

hybride remontant, mutation de Baronne Adolphe de Rothschild, découverte en 1882 par Pernet père, à Lyon (France).

Je me suis intéressée à ce rosier car je le trouve très beau mais aussi parce que c'est un ancêtre du célèbre Gruss an Aachen, présenté dans cette notice. On retrouve d'ailleurs la même forme de fleur. Elles ont un air de famille.

C'est un vrai rosier de collectionneur. Sa diffusion est assez confidentielle en France (la photo du cultivar des Roses Loubert ne correspond pas) mais on peut aussi se le procurer dans les autres pays européens (Belgique, Allemagne).

collection Fabien Ducher (France)





En 1885, Max Singer en faisait la description suivante dans son Dictionnaire des roses :

" arbuste vigoureux, bois à gros aiguillons nombreux et non crochus ; beau feuillage vert clair, très rapproché ; fleur très grande, pleine, en forme de coupe parfaite ; grands pétales bien arrondis ; rose toujours solitaire d'une excellente tenue qui dépasse quelquefois 10 cm de diamètre. "


Elle est d'un "beau blanc pur lavé de rose satiné" selon les catalogues Pernet.


Effectivement, sa fleur paraît énorme. On dirait une pivoine bien épanouie, posée sur un feuillage robuste. J'adore cette teinte surannée, un blanc effleuré de vieux rose. C'est sûr, elle rejoindra un jour mon jardin.

collection Schmid (Allemagne)

Sources :

Revue de l’horticulture belge et étrangère, Frédéric Burvenich, Oswald de Kerchove de Denterchem, Édouard Pynaert, Émile Rodigas, August van Geert & H.J. van Hulle (editeurs).
Gand [Gent], Bureau de la Revue, 1886, volume 12, plate 15. Chromolithographie 

Dictionnaire des roses ou Guide général du rosiériste, Tome II, Max Singer, Berlin, 1885.


10 commentaires:

  1. Je la trouve aussi splendide, sais-tu si justement elle serait à la roseraie de Lyon ?Il serait aussi intéressant de savoir s'il s'agit bien d'une erreur de photo chez Loubert. Grand merci Alix pour cette belle découverte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas la roseraie du Parc de la Tête d'Or qui semble contenir une grande collection. Ce ne serait pas étonnant que Merveille de Lyon y soit cultivé. Quelle autre rose pourrait le mieux rendre hommage à la ville ?!

      Supprimer
  2. Sympa ton post car franchement je ne connaissais pas cette rose là. Le feuillage a l'air sain, c'est primordial. J'espère que tu pourras un jour te la procurer. Excellente journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne la connaissais pas non plus avant de creuser un peu la question ! Quel plaisir de découvrir ces belles oubliées.
      A bientôt.

      Supprimer
  3. Bon... j'ai Merveille de Lyon depuis le printemps de cette année ... je me le suis procuré chez Loubert et ... je n'ai pas osé le présenter car j'ai été surprise de découvrir une fleur complètement différente de la photo du rosieriste (sans parler du fait que sa floraison a été maigre !)... il s'agit néanmoins d'un blanc tirant plus sur le vert que sur le rose ... la fleur paraît cependant semblable et les boutons ont des traces de rose .. je demeure perplexe mais éblouie par les images que tu proposes de cette rose ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Nathalie pour ton témoignage fort instructif !
      La fleur rose s'est donc métamorphosée en rose blanche...Espérons que ton Merveille de Lyon, en gagnant de la maturité, t'offre une plus belle floraison en 2015 !
      Bon week-end

      Supprimer
  4. Alix, tu ne cesses de me tenter... Je viens de recevoir 'Souvenir d'Auguste Rivière' découvert sur ton blog, et 'Baron de Gossard' découvert aussi chez toi a été une de mes chouchous cette année. La rose que tu présentes aujourd'hui est aussi très belle, en particulier sur la toute première photo. Chez moi, 'Héritage' (Austin) est tout à fait dans les mêmes tons, un blanc à peine touché de rose vieilli, presque cendré. Et il est très vigoureux et très florifère. Le possèdes-tu ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, Claire, je n'ai pas 'Héritage'.
      Tu fais bien d'aborder le sujet 'Baron de Gossard' car j'ai eu une surprise cet été en le voyant fleurir. Chez moi, il est identique à 'Indigo'. As-tu constaté une différence entre ces 2 rosiers ?

      Supprimer
    2. Oui, chez moi ils sont bien différents, par la fleur et par le port de l'arbuste. Le baron est plus érigé, Indigo plus trapu. Je pourrai prendre les 2 en photo en juin si tu veux. S'il s'agit d'une erreur d'étiquette chez toi, penses-tu avoir 2 barons ou 2 indigos ?

      Supprimer
    3. Ah, zut, il y aurait donc eu erreur d'étiquette. J'ai commandé 'indigo' chez Loubert et 'baron' chez Eve.
      Je crois que j'ai 2 indigo mais je n'en suis même pas certaine ! Tes photos m'aideront pour la comparaison.
      Vivement juin 2015 !!

      Supprimer