Description


Bienvenue sur mon site dédié aux roses anciennes et modernes. Laissez-moi vous conter l'histoire de jardins remarquables, vous présenter des roses méconnues ou oubliées, vous conseiller de beaux livres...

Ce blog d'amateur est parfaitement libre et indépendant, je ne perçois aucun avantage, aucune rétribution de qui que ce soit. Sa seule vocation est le partage d'informations. Si vous empruntez une photo ou un texte de mes articles, veuillez citer vos sources comme je le fais moi-même. Les photos ne sont pas libres de droit. Pas d'utilisation commerciale sans mon accord.

N'hésitez pas à laisser en message vos remarques, vos avis... J'y répondrai avec plaisir.

jeudi 11 septembre 2014

Souvenir de Joséphine (1/2)

Afin de commémorer le bicentenaire de la mort de Joséphine Bonaparte, survenue le 29 mai 1814, le château de Malmaison, près de Paris, a fait renaître le jardin mythique de roses de l'impératrice.

Auguste Garneray

            aquarelle d'Auguste Garneray (1813)


Joséphine, amoureuse de plantes de toutes sortes, débuta sa collection de roses en 1804. En dix ans, elle rassembla 250 variétés dont 167 roses galliques.

Un siècle plus tard, le fameux rodhologue Jules Gravereaux parviendra à en repérer 197 (dont 108 galliques). Il en dressera la liste précise dans son ouvrage "La Malmaison - Les roses de l'impératrice", publié en 1912.

Désormais, la plupart de ces roses anciennes ont disparu et certaines ne se trouvent plus que dans les roseraies conservatoires de L'Haÿ et/ou de Sangerhausen. Ce nouveau jardin de roses à Malmaison est donc une juste initiative pour rendre hommage à cette fervente amatrice.


La roseraie en partie reconstituée a été inaugurée le 4 juin 2014 par le mécène Yves Piaget (le célèbre joaillier qui lui aussi a sa rose). Cette collection historique vient compléter et rénover la modeste roseraie qui existait jusqu'alors. 410 pieds de rosiers anciens ont été ajoutés afin d’enrichir  la collection déjà en place. 

(crédit photo : David Atlan)

La nouvelle roseraie s'inscrit dans un quadrilatère planté de rosiers et de plantes vivaces. Les roses anciennes ont été choisies parmi les obtentions connues du 1er empire au 2nd empire (de 1805 à 1870) pour respecter la réalité historique. On retrouve les célèbres Cuisse de nymphe, Bizarre Triomphant, Belle sans flatterie et d'autres qui ne doivent pas tomber dans l'oubli :  Aimable AmieBelle Flore, Agathe Fatime, Le Rire niaisBelle Biblis, Carmin brillant, Thalie la GentilleHenriette, Temple d'ApollonOrnement de la nature....

La collection comporte dorénavant 750 rosiers anciens. A voir ici un diaporama (sans les noms dommage !), concocté par Dominique d'Heygère, le jardinier en chef. 




Au final, ce rectangle de roses est quadrillé d'allées en gravillons. Les massifs sont ourlés de buis et de modernes voliges métalliques aspect vieilli (pas très empire celles-ci !). 1200 plantes vivaces tiennent compagnie aux rosiers et prennent le relais des floraisons. A moyen terme (projet 2015-2016), il est prévu de rénover la roseraie paysagère, de l'autre côté du château. De nouvelles allées vont être aménagées.

(photo de Dominique d'Heygère)

(http://jardin.malmaison.perso.neuf.fr/)


Le parc, sous l'empire, contenait aussi des plantes en pot qui étaient rentrés en serre pendant l'hiver. Les rosiers cultivés de la sorte pouvaient être forcés et utilisés pour la confection des bouquets. Le nouveau jardin est doté à son tour de pots en terre cuite :

La Belle Sultane

Baronne Prévost

Seule entrave anachronique, la plantation dans le parterre central de la rose commémorative du bicentenaire. Il s'agit d'un beau floribunda obtenu par le rosiériste Richard Laperrière et fraîchement baptisé en juin dernier :

Souvenir de Joséphine



Musée-Château de Malmaison
avenue du château
92500 RUEIL-MALMAISON

A suivre...

12 commentaires:

  1. Très beau message sur l'impératrice pour laquelle j'ai une grande admiration. J'ai été toujours une admiratrice de cette femme bien avant de faire un jardin de roses. Revoir le château et le jardin aménagé de roses et de plantes vivaces me tente énormément. J'ai accueilli le rosier "Impératrice Joséphine" qui donne des roses superbes dans un ton délicat, entre le rose et le violine. Il est d'une grande beauté malheureusement non remontant et pourtant le mois dernier j'ai obtenu deux roses en prime.
    Belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai regardé les photos de ton Impératrice Joséphine, il est très beau. Une grande fleur, semble t-il.
      Tu dis qu'il a légèrement remonté (??). Alors là, c'est très très bizarre !

      Supprimer
  2. J'adooorrre !!! Je l'ai justement visité cet été et comptait faire un petit reportage sans doute pour cet hiver alors ! Le tien est très beau, un beau cadeau que tu nous fais Alix, grand merci à toi, cette rose "Souvenir de Joséphine "est bien charmante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as l'occasion de rédiger aussi un reportage, je le lirai avec grand plaisir. Rien ne vaut le partage des sensations et tu auras peut-être un autre regard que le mien.
      A te lire !

      Supprimer
  3. Tellement à voir et à visiter et si peu de temps ... heureusement je voyage un peu à travers tes reportages ... je possède la rose Yves Piaget qui chez moi se montre assez mesquine ( 5 roses en deux saisons !!) ... mon attention a été attirée par thalie la gentille (va savoir pourquoi !!) que je ne connaissais pas du tout et c'est une très jolie rose ! j'avoue être allée voir également le rire niais :) enfin ... tous les autres aussi parce que.... j'ai encore beaucoup, beaucoup à apprendre !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et dire que j'ai failli acheter Yves Piaget, il y a deux ans. J'ai eu un doute et je ne l'ai pas pris. J'ai donc bien fait !

      Supprimer
  4. Superbe reportage, Alix! Je ne connais pas et c'est une belle découverte! je sais juste que l'impératrice Joséphine adorait les roses; tu as du avoir du mal à en sortir,j'imagine!!!

    RépondreSupprimer
  5. Oh mais c'est une super nouvelle ça et une excellente initiative. Je suis aux anges de voir que la rose ancienne puisse être encore à l'honneur, chouette chouette, chouette.
    Par contre je suis en accord avec toi l'obtention de Laperrière ... mouhaiiii ... pas le charme de l'ancienne ni l'audace de l'impératrice.
    Belle soirée

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ce joli reportage! Cela donne très envie d'aller visiter la roseraie...

    RépondreSupprimer
  7. un bonjour de Malmaison, merci pour cette page dédiée au jardin de roses anciennes de Malmaison, moi même je suis très heureux d'avoir réalisé ces travaux de rénovation pour le Bicentenaire de Joséphine, certes c'est une roseraie plutôt contemporaine par les matériaux utilisés mais il fallait utiliser les meilleures anciennes méthodes et les nouvelles afin d'avoir un jardin qui dure dans le temps et qu'il soit facile d'entretien.
    sur les 250 variétés de l'époque beaucoup ont disparues, j'en ai retrouvé 80, c'est pour cela que je présente deux collections, une jusqu'au 1e Empire et l'autre jusqu'au 2e Empire,.
    tous les rosiers sont étiquetés dans le jardin sauf sur le dépliant qui est plutôt une invitation à la découverte afin de parcourir le jardin.
    dans les années à venir mon futur projet est de rénover le jardin des roses nouvelles, une première tranche commencera l'hiver prochain sachant que les travaux de rénovation du château nous bloque un peu, ce jardin va se faire sur 3 à 4 ans .
    1000 rosiers modernes sont prévus par tache de 50 en moyenne avec des variations de hauteur et de couleur.
    il n'y aura pas de volige métallique comme au jardin des roses anciennes car il a fallut mettre ce type de matériaux ( hauteur) à cause de la configuration du terrain (en cuvette) afin d'éviter les écoulements de terres = herbes envahissantes et mauvais drainage des eaux de pluie = eau stagnante .
    encore merci, bientôt je vais mettre les photos de toutes les roses anciennes sur mon site perso de Malmaison : http://jardin.malmaison.perso.neuf.fr/
    D'Heygere Dominique Jardinier en chef du Domaine National de Malmaison

    RépondreSupprimer
  8. une information pour le nouveau rosier "souvenir de Joséphine" 2014, il n'est pas anachronique car en vérité historiquement la roseraie au temps de l'impératrice n'existait pas, elle cultivait plutôt ces rosiers en pots afin de les forcer en serre pour avancer la floraison et faire durer plus longtemps la durée de floraison = 3 mois au lieu de 3 semaines.
    le nouveau rosier est le résultat d'un concours international lancé grâce à la Société Française des roses afin d'obtenir 5 candidats pour répondre à notre cahier des charges bien précis ( la couleur correspond au joues de l'impératrice et elle utilisait souvent ce type de roses dans ses coiffures ), pourquoi un nouveau rosier, simplement comme tous les autres personnes qui ont dédiés des variétés à l'impératrice = impératrice Joséphine, souvenir de Malmaison ... et maintenant pour marquer le Bicentenaire 2014.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre passage et vos commentaires riches en informations.
      J'ai été enchantée par ma première visite de la Malmaison et j'espère bien revenir au domaine voir les nouveaux aménagements.
      Bravo pour toutes ces initiatives. C'est un réel plaisir pour les amoureux d'histoire et de de roses.

      Supprimer